stages artistiques professionnels

Dans la continuité du travail réalisé au Théâtre du Mouvement, la Compagnie Yves MARC propose aux acteurs du spectacle vivant des stages de formation thématiques.

Les stages

Ces stages s’appuient sur les travaux de recherche menés pendant plus de 40 ans et proposent une vision transversale de la formation d’acteur vers le mouvement dramatique.

Ils concernent :

  • des acteurs de théâtre de texte qui cherchent à « incorporer » leur jeu en allant vers le mouvement,
  • des acteurs mimes ou marionnettistes qui souhaitent  s’ouvrir à de nouvelles voies de création,
  • des danseurs et acteurs acrobates qui cherchent à donner une dimension théâtrale à la physicalité sensible de leur mouvement.

Ces stages font l’objet d’une formation de longue durée entre 30 et 60 h, ou peuvent faire l’objet de week-end ouverts aux amateurs curieux de thématiques spécifiques ou inhabituelles.

STAGES ARTISTIQUES PROFESSIONNELS

Du 25 au 29 janvier 2021 – 30 h
RÉCIT – VOIX – MOUVEMENT
en partenariat avec Caroline Sire

Du 22 au 28 février 2021 – 42 h
CE CORPS QUI PENSE ET QUI S’ÉMEUT

STAGES ARTISTIQUES WEEK-ENDS OUVERTS À TOUS

***NOUVELLES DATES***
23 et 24 janvier 2021
LA THÉÂTRALITÉ DU MOUVEMENT

13 et 14 mars 2021
LA MUSICALITÉ DU MOUVEMENT

du 13 au 16 mai 2021
MUSIQUE EN MOUVEMENT

AUTRES STAGES (à programmer)

***NOUVELLES DATES***
stage week-end ouvert à tous
– 23 et 24 janvier 2021 –

La théâtralité du mouvement

Présentation

Ce stage sera l’occasion pendant deux jours de travailler autour de différentes notions, de perspectives et d’ouvertures sur la théâtralité du mouvement.

Il donnera à découvrir et à développer des vocabulaires et des dimensions dramatiques possibles du mouvement sur lesquels s’appuyer en vue du jeu dramatique, mais aussi un langage scénique spécifique.

Public :

Ce stage s’adresse à toute personne engagée dans une pratique corporelle régulière et tout particulièrement à des comédiens, acteurs ou marionnettistes qui souhaitent s’engager dans la voie du corps et du mouvement, à des danseurs ou des acrobates circassiens qui veulent cheminer en direction de la théâtralité, aux mimes en ouvrant des voies de création.

Programme

À partir de l’approche fondatrice de la conscience corporelle dans le mouvement, le stage questionnera les notions de présence (présence à soi et présence aux autres), d’incarnation et d’écoute. Il cheminera de la perception corporelle vers le mouvement, d’improvisation individuelle vers des improvisations collectives.

Seront développées des notions spécifiques sur la musicalité du mouvement, sur l’espace (notion de tension dramatique de l’espace), à partir desquelles se structurera peu à peu la théâtralité du mouvement.

Dates, lieu et tarifs

Dates et lieu : du samedi 23 janvier à 10 h, au dimanche 24 janvier 2021 à 17 h, au Studio-Grange de Clavères (Gers).

Durée : 10 h

Tarifs :
Individuel : 90 €. Arrhes de 50 €.

– Du 25 au 29 janvier 2021 –

Récit – Voix – Mouvement

En partenariat avec Caroline Sire – Compagnie Vortex

Présentation

Ce stage est proposé afin de sensibiliser les participants d’une part à la pratique spécifique de la parole contée, mais aussi afin de les ouvrir à la conscience corporelle et vocale : comment le conteur rend-il son récit vivant et incarné ?

 

  • Comment les « textes » du corps (mouvement, geste, composition et percussions corporelles) dialoguent-ils avec l’écriture orale ?
  • Comment la voix « s’incorpore » -t-elle ou non dans les structures fondamentales du corps (respiration, tonus, appui au sol, posture, attitude, marche) ?
  • Comment ce texte oral vibre-t-il en rapport aux différents états de la voix ? 
  • Comment les images d’une histoire peuvent-elles être ponctuées et mises en perspective par la voix et le mouvement ?

Parcours

Tout au long de ce processus, notre question de fond sera :

Comment le mouvement peut faire mieux entendre le mot, comment le texte oral peut-il mieux mettre en valeur les qualités du mouvement ?

L’étude du mouvement et les partitions vocales se feront à partir de partitions simples qui seront composées pendant le stage, ou construites directement dans la relation du conteur en solo – ou en collectif – avec son histoire.

Dates, lieu et tarifs

Dates et lieu : du lundi 25 au vendredi 29 janvier 2021 , au Studio-Grange de Clavères (Gers).

Durée : 30 h

Tarifs :
Individuel : 500 €. Arrhes de 180 €.
Pris en charge : 690 € (prise en charge AFDAS et Pôle Emploi)

Ce stage ne requiert aucune formation préalable de discipline corporelle, il est une invitation à la prise de conscience corporelle, un dépistage des automatismes et des gestuelles inconscientes.

Les gestes et mouvements sur lesquels nous travaillerons resteront simples. Yves et Caroline aiment se mettre à l’écoute des attentes et des projets des stagiaires.

Il est cependant recommandé de prévoir des vêtements dans lesquels on soit à l’aise pour bouger, marcher, s’allonger par terre.

CV Caroline Sire

Caroline SIRE est conteuse, chanteuse, actrice de mouvement et auteur (sociétaire de la SACD).

Formée à la danse classique, au chant médiéval et sacré, Caroline a appris le chant traditionnel en Irlande.

Elle découvre l’univers du conte auprès de Abbi Patrix. Elle intègrera la « Compagnie du Cercle » pendant quatre ans.

Elle découvre le travail du Théâtre du Mouvement dans le cadre des Labos de la Maison du Conte de Chevilly Larue en 2005.

Elle approfondit le travail avec Yves Marc à l’occasion de plusieurs stages.

En 2007 ils travaillent ensemble à un premier spectacle : Sept pour un Secret. Cette collaboration se poursuivra à travers trois autres spectacles intégrant la relation du récit, du chant et du mouvement.

Formation :

Elle a développé une grande expertise dans la transmission auprès de jeunes artistes, d’associations de conteurs mais également d’artistes professionnels. Elle est entre autres chargée de formation Arts du Récit au CIFAP (organisme de formation à Montreuil) ainsi qu’auprès des agences départementales pour la culture (région Occitanie).

Pour en savoir plus: www.compagnie-vortex.com

Compagnie VORTEX

Hôtel de Ville
Palce du Général de Gaulle
32700 LECTOURE
06 62 17 67 41www.compagnie-vortex.com
carolinesire@compagnie-vortex.com

– Du 22 au 28 février 2021 –

Ce corps qui pense et qui s’émeut

Les manifestations corporelles des états de pensée et états émotionnels

Présentation

« Le corps est un gant dont les doigts seraient la pensée. La pensée pousse nos gestes et notre corps sculpté de l’intérieur s’étend. » Étienne Decroux.

 

« Si mon regard se porte en bas à gauche, en haut à droite, en bas à droite, vous avez un peu l’impression  que je pense, vous me voyez en état de pensée… Et le plus fort, c’est que moi aussi je me sens en état de pensée, alors que je ne pense à rien ! » (Extrait de  Ce corps qui parle de et par Yves MARC).

Ces citations évoquent qu’il n’y a pas d’état de pensée ou d’état émotionnel sans une inscription corporelle profonde.

Un changement d’axe de regard, une position de tête, une structure thoracique, une respiration, un geste, vont donner la perception d’un état de pensée (et de sa couleur émotionnelle) sans qu’aucune pensée ou film intérieur n’alimente cet état.

Ce stage invite l’acteur (le comédien, le mime, le danseur, l’acrobate, le marionnettiste…) à repérer et maîtriser les structures corporelles profondes  de ses états de pensée et émotionnels.

Ce jeu d’état de pensée va donner à l’acteur une présence particulière et attractive sur scène, pour le regard du spectateur.

Dans ce dialogue permanent et simultané va naître la théâtralité du mouvement.

Parcours

En s’appuyant sur des principes de théâtralité du mouvement, de notions simples de neurosciences ou de synergologie (discipline qui observe les gestes inconscients de la communication), Yves MARC,  propose :

  • un repérage des paramètres fondamentaux du corps dans l’expression de cette pensée : regards, respirations, tonus, posture, faciès,  auto-contacts…
  • une approche de la dynamique du mouvement et des actions : comment la pensée suspend une action, la ralentit, l’accélère… dans la tension ou la détente ? Nos pensées manipulent notre corps et notre mouvement de manière musicale. 

Des jeux d’improvisation et de mise en situation permettront de passer du corps usuel à un corps de fiction qui, entre autres, par le jeu des couleurs émotionnelles de la pensée (rêverie, conflit intérieur, obsession, chaos…), s’ouvrira vers le dramatique, l’onirique, le burlesque, ou l’absurde.

L’intimité des états de pensée et des états émotionnels trouveront leur prolongement dans des jeux dynamiques de mouvement  à caractère dramatique.

Dates, lieu et tarifs

3Dates et lieu : du lundi 22 février à 10 h, au dimanche 28 février 2021 à 17 h, au Studio-Grange de Clavères (Gers).

Durée : 42 h

Tarifs :
Individuel : 500 €. Arrhes de 180 €.
Pris en charge : 690 € (prise en charge AFDAS et Pôle Emploi)

stage week-end ouvert à tous
– 13 et 14 mars 2021 –

Musicalité du mouvement

De la dynamique du mouvement à la théâtralité

Présentation

Regarder un film, un spectacle, une scène de la rue et … couper le son !

On voit que tout geste, tout mouvement a une définition dynamique , « une musicalité », qui se définit par rapport au temps et à la force.

Lento, accelerando, pizzicato, vibrato, silence, accent léger ou appuyé, suspension… Le mouvement ainsi musicalisé devient théâtral par les états de corps, de pensée et d’émotions qu’ils provoquent et révèlent pour l’acteur et le spectateur.

Qu’il soit acteur de mouvement, danseur, comédien de texte, mime, circassien, marionnettiste ou musicien, tout acteur agissant sur scène va être confronté à la précision et à la définition de cette dynamique et pouvoir en ressentir les résonances intérieures.

Public :

Ce stage, ouvert à tous les acteurs du spectacle vivant, ne nécessite pas de formation musicale antérieure.

Parcours

Le stage propose :

  • D’explorer le jeu des vitesses, des dynamiques fondamentales, du rythme et des durées, des causalités et des conséquences dynamiques en insistant sur la précision de ces définitions.
  • D’étudier le phrasé gestuel : depuis la pensée du mouvement.
  • De repérer les variations respiratoires et toniques du corps en mouvement qui font “musique”.
  • D’éprouver combien la musicalité du mouvement permet, par le jeu des fondamentaux du corps, d’accéder au jeu dramatique par les états émotionnels et de pensées traversés.
  • De cheminer à travers les jeux individuels et collectifs d’improvisation en direction de la composition dynamique musicale du mouvement.

Dates, lieu et tarifs

Dates et lieu : du samedi 13 mars à 10 h, au dimanche 14 mars 2021 à 17 h, au Studio-Grange de Clavères (Gers).

Durée : 10 h

Tarifs :
Individuel :90 €. Arrhes de 50 €.

stage week-end ouvert à tous
– Du 13 au 16 mai 2021 –

Musique en mouvement

Dirigé par Elsa Marquet Lienhart

Présentation

En dehors des moments où il joue de son instrument, le musicien est le seul artiste vivant ayant une gestuelle usuelle sur scène.

Après une prise de conscience corporelle (démarche, tonus, vitesse des mouvements, gestes qui échappent…), Elsa Marquet Lienhart propose d’explorer les possibilités de mouvements autour de la position inhérente au jeu de l’instrument.

  • Quelles parties du corps sont nécessaires à la production sonore et quelles parties peut-on bouger sans influer sur la qualité du son ?
  • Peut-on jouer immobile ?
  • Comment le corps peut-il s’organiser autour d’un instrument fixe dans l’espace ?
  • Certains mouvements altèrent le son. Peut-on s’en servir pour créer une nouvelle musique ?
  • Comment, en sortant des cadres de jeux usuels, une corporalité différente peut amener de nouveaux sons et manières de jouer ? Jouer au sol, à une main, de manière percussive, en sautant, en tenant l’instrument différemment…

Public : 

Stage ouvert aux musiciens amateurs et professionnels, instrumentistes et chanteurs.

Il est conseillé de prendre un instrument de peu de valeur si possible.

Parcours

Le mouvement a sa propre musique. Une musique visuelle, parfois sonore aussi.

Après un travail corporel sur les dynamiques de mouvements, Elsa Marquet Lienhart propose certaines possibilités d’articulations et de dialogue entre la musique jouée (sonore) et une certaine musicalité du mouvement (visuelle).

À partir de différentes explorations et improvisations ludiques, le stage Musique en mouvement permet de questionner la forme du concert à travers la prise d’espace et la mise en mouvement du musicien.

Dates, lieu et tarifs

Dates et lieu : du jeudi 13 mai à 10 h au dimanche 16 mai 2021 à 17 h , au Studio-Grange de Clavères (Gers).

Durée : 24 h

Tarifs :
Individuel : 260 €. Arrhes de 100 €.
Pris en charge : 420 € (prise en charge AFDAS et Pôle Emploi)

Il est conseillé de prendre un instrument de peu de valeur si possible.

CV Elsa Marquet Lienhart

Diplômée du Conservatoire d’Amsterdam en flûte traversière, Elsa Marquet Lienhart a étudié auprès de Juliette Hurel et Vincent Cortvrint.

Elle a pratiqué la danse classique et contemporaine, puis s’est formée en danse d’expression africaine avec Elsa Wolliaston et à la théâtralité du Mouvement auprès de Claire Heggen et Yves Marc.

Parallèlement à sa carrière de musicienne, elle danse régulièrement pour des compagnies et s’engage dans des créations associant la musique, le théâtre et la danse.

Riche de ses recherches sur la transversalité, elle transmet son travail  aux professeurs et étudiants musiciens et comédiens de nombreux conservatoires (HEM Lausanne, PôleSup’93, Conservatoires de la Ville de Paris…)

En 2019, elle met en scène et en mouvement des musiciens de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse dans le Pierrot Lunaire de Schoenberg.

 

elsamarquetlienhart.com

Crédit photo : Jean Gros-Abadie, Festival Signes d’Automnes, Le regard du cygne, 2015

AUTRES STAGES DU PROGRAMME DE FORMATION

(à programmer)

La marche et l’acteur

Présentation

Tout le secret des belles démarches réside dans la décomposition du mouvement.

Honoré de Balzac. La théorie de la démarche (1830)

Dans ce stage, les participants abordent la Marche sous différents angles :

  • Découverte de sa propre marche (tendances personnelles)
  • Économie et « écologie » de la marche : le libre jeu des articulations. L’image de soi.
  • La marche et le regard : les mises en jeu profondes du corps (respiration, tonus, équilibre, coordination…)
  • La musicalité de la marche et sa résonance intérieure (rapport à la pensée) : les « états de marche ».
  • La marche et l’espace : tension dramatique
  • La dimension expressive de la marche en direction de la théatralité : composition corporelle du personnage. La caricature.
  • Les marches imaginaires : improvisation et créativité.

Les dialogues possibles du texte et du mouvement

Présentation

À l’heure du transversal, du pluridisciplinaire, du transdisciplinaire, se pose la question des langages scéniques croisés, de leur dialogue et de leur relation.

  • Comment les « textes » du corps (mouvement, geste, composition et écriture corporelles) dialoguent avec le texte littéraire ?
  • Comment ce dernier « s’incorpore » ou non dans les structures fondamentales du corps (respiration, tonus, appui au sol, posture, attitude, marche) ?
  • Comment ce texte vibre en rapport aux états de pensée et états émotionnels ?
  • Comment un texte littéraire discontinu peut être ponctué et mis en perspective par le mouvement ?
  • Comment le mouvement peut faire mieux entendre le mot, comment le texte met en valeur les qualités du mouvement ?

Public :

  • comédiens qui souhaitent sortir d’une interprétation « usuelle » d’un texte littéraire (texte dramatique, conte, ou poésie) et y adjoindre un texte de mouvement
  •  danseurs, mimes et circassiens qui souhaitentt adosser leur mouvement corporel à un texte littéraire.

Chaque participant au stage viendra avec un texte parfaitement su et maîtrisé (entre 3 et 5 minutes) afin d’élaborer une maquette texte/mouvement.

Parcours

Les relations texte/mouvement seront étudiées par rapport :

  • au jeu du temps : succession, simultanéité, superposition, canon, strette, causalités, résonances),
  • à la dynamique : opposition, contradiction ou renforcement des jeux d’intensité
  • à l’espace : jeux des plans de l’espace, des tensions d’espace, des orientations, des hauteurs
  • au sens : redondance, écho.

Les stagiaires découvriront les écarts poétiques ou dramatiques qui peuvent en découler tout particulièrement en fonction des jeux analogiques et métaphoriques.

L’étude du mouvement pourra se faire à partir de partitions corporelles existantes, de partitions qui seront composées pendant le stage, ou construites directement dans la relation au monologue.

Dates, lieu et tarifs

Dates et lieu : du samedi 17 octobre à 10 h, au dimanche 25 octobre 2020 à 13 h, au Studio-Grange de Clavères (Gers).

Durée : 48 h

Tarifs :
Individuel : 580 €. Arrhes de 180 €.
Pris en charge : 790 € (prise en charge AFDAS et Pôle Emploi)

Les fondamentaux du corps au service de la théâtralité

Présentation

En s’appuyant sur des notions anatomiques, physiologiques et neurologiques simples du corps et du mouvement, les participants partent à la rencontre de certains fondamentaux du corps qui régissent l’existence de l’être humain.

Ces fondamentaux, souvent subconscients, sont la toile de fond des « états de corps », des « états de pensée et émotionnels ».

Pour peu que l’on travaille sur leur conscience et leur maîtrise, ils peuvent devenir des outils majeurs de la communication, bien sûr de celle de l’acteur (celui qui agit en scène : comédiens mimes danseurs marionnettiste circassiens …) mais plus largement de tout un chacun dans sa relations avec lui-même et avec les autres (présence).

L’approche de ces fondamentaux sera, pour chacun, l’opportunité de mesurer l’importance de l’attention neurosensorielle et pour l’acteur, le berceau du jeu dramatique et de l’incarnation.

Ces informations sensibles faciliteront la mise en jeu du corps en mouvement par rapport à l’espace (espace du corps et corps dans l’espace), au temps (vitesses et rythmes) et à la dynamique (modulations des intensités).

Parcours

Dans ce stage, sont abordés :

  • Le regard : intensité, présence, orientation, expressivité. La relation expressive des yeux aux paupières aux sourcils et à la tête.
  • La respiration : approche de ses dimensions organiques
    • Le positionnement respiratoire : approche des différents modes respiratoires et des états de corps qui en résultent. Un regard particulier sera apporté sur la relation entre la respiration et la structure thoracique.
    • La respiration comme schéma effecteur émotionnel majeur.
    • Découverte de la dimension musicale de la respiration.
  • La tonicité – jeu des tensions et détentes :  de la tension liée aux états émotionnels jusqu’à la résistance musculaire et la comédie du muscle de l’acteur physique. Une attention particulière sera portée au tonus vertébral.
  • La posture : équilibres posturaux, la réponse à la gravité terrestre, économie posturale.

 

Animalité et organicité du mouvement de l’acteur

Présentation

S’inspirant du règne animal, ce stage s’intéresse aux qualités d’organicité, de justesse et à la disponibilité du corps dans le mouvement.

Ces qualités seront abordées à la lumière de disciplines somatiques (conscience corporelle (Feldenkraïs), Alexander Technique, Body mind Centering…).

Il permet d’aborder autant des modes gestuels et de mouvement que des jeux de situation (stratégie de territoire, intimidation, agression, fuite, séduction) ou de construction de personnage (personnages imaginaires mi-humains mi-animaux mis en situation dans un cadre naturel).

Le stage propose moins une imitation de l’animal que de révéler, comprendre et jouer de ce qu’il y a d’animalité (souvent perdue) en l’humain.

Parcours

– Réponse à la gravité terrestre : de la quadrupédie vers la bipédie.

– Mouvements animaux spécifiques : ondulations, cristallisés transportés, articulation du mouvement…

– Dynamiques animales spécifiques (immobilité, lenteur, fulgurance…) liées aux éléments : air, eau, végétal, minéral

– Hypertrophie des sens :des parcours sensoriels seront proposés yeux fermés dans la nature.